Angers

Les Accroche-coeurs Giga pixel

Survolez les Accroche-coeurs 2019 en ultra-haute définition et partagez votre point de vue !

Vous étiez au festival des Accroche-cœurs qui fêtait ses 20 ans du 6 au 8 septembre 2019 ? Alors essayez de vous trouver en explorant ce panorama 360° réalisé a 120 metres au dessus de la Maine et n'hésitez pas à zoomer pour en apprécier ses moindres détails ...

Il a fallu 15 minutes et 190 photos pour capturer en ultra-haute définition ce panorama qui embrasse tout le cœur de ville d'Angers et qui permet même d'aller jeter un œil à ses quartiers périphériques.

Une fois les photos assemblées l'image finale fait 87 702 * 31 165 pixels soit 2.7 gigapixel !!!

Ce 360 à été capté à l'aide d'un drone piloté par notre partenaire Hélidrone Ouest, merci Hugues !

Angers depuis les toits de la cathédrale

Découvrez une vue imprenable sur Angers du haut des 75 mètres de la Cathédrale Saint Maurice, en très haute définition !

Vous avez toujours voulu savoir quelle vue avaient les gargouilles situées en haut des deux tours de la cathédrale d'Angers ?

Admirez la ville, du château au quartier Saint Serge pour la vue nord ouest et de la place du Ralliement à la Gare pour la vue sud est.

Zoomez sur son architecture et capturez votre point de vue pour le partager sur les réseaux sociaux !

Photo Call du Festival Premiers Plans

Séance photo avec Nicole Garcia, Pierre Rochefort et Louise Bourgoin venus présenter en avant première à la cérémonie de clôture du Festival Premiers Plans le nouveau film de Nicole Garcia "Un beau dimanche" qui sortira le 5 février 2014.

Festival Premiers Plans - Palmarès 2014

Découvrez le palmarès du Festival Premiers Plans 2014 à 360°.

Le festival Premiers plans d'Angers est un festival de cinéma consacré aux premières œuvres cinématographiques européennes.
Il se déroule chaque année à Angers, depuis sa première édition en 1989, au mois de janvier et met à chaque édition en compétition une soixantaine de premiers films européens.

360 images vous propose la photo de famille des lauréats du Festival Premiers Plans 2014 à l'issue de la cérémonie de clôture.

Passez votre souris sur les réalisateurs primés pour afficher leur prix.


VOIR LA GALERIE PHOTO DE LA CEREMONIE

Escalier du logis Barrault

Magnifique escalier à tige avec sa retombée de voûte en saule pleureur du Logis Barrault, fermé au public...

Crypte du Ronceray

Retrouvée en 1527, la crypte de l’abbaye du Ronceray est maintenant accessible uniquement par l’église de la Trinité.

C’est autour de son autel, que l’abbaye se serait développée.

Hopital Saint Jean - Salle des malades

Édifice majeur de l'art gothique de l'ouest de la France, l'hôpital Saint Jean est l'un des derniers exemples remarquablement conservé des grands ensembles hospitaliers créés au 12e siècle. Il compte aujourd'hui parmi les monuments exceptionnels du patrimoine angevin.

Jadis, la salle des malades était cloisonnée : un premier mur peu élevé divisait la nef centrale en deux dortoirs. Des parois de bois scellées entre les colonnes séparaient les 110 lits des hommes des 112 lits des femmes que comptait la salle au XVIIe siècle. Depuis 1962, la pharmacie est présentée à l'entrée de la salle.

Dans cet écrin est présenté "Le Chant du Monde" de Jean Lurçat, vaste tenture qui comprend dix tapisseries tissées entre 1959 et 1965 dans les ateliers d'Aubusson.

Chapelle du château d'Angers

À l'intérieur du château d'Angers, s'élève la chapelle construite à la demande de Yolande d'Aragon, épouse de Louis II d'Anjou.

Sa construction débute en 1405 et s’achève en 1413. Elle est dédiée à Saint Jean-Baptiste.

Avec sa nef unique rectangulaire et ses trois travées de voûte à l'angevine, elle témoigne du style architectural du gothique angevin

Cathédrale Saint Maurice

La cathédrale Saint-Maurice est classée Monument Historique français depuis 1962.
L'œuvre est intermédiaire entre les styles roman et gothique.

Abbaye Toussaint

L'abbatiale Toussaint fut construite au 13e siècle par les chanoines de Saint-Augustin.

Les murs en tuffeau et les voûtes particulières à l'Anjou, très bombées, donnaient une impression de légèreté et d'harmonie. A l'origine, le plan était en forme de T, le chœur, avec la grande rose du pignon Est a été ajouté dans le style gothique au 18e siècle.

Au 17e siècle, la communauté s'augmentant, furent construits les bâtiments conventuels dont restent le logis du prieur et le cloître. Au cours de la Révolution, les bâtiments furent confisqués et affectés aux réserves de l'armée.

Peu à peu, les voûtes s'effondrèrent, l'abbatiale devint une ruine, envahie par la végétation ; y sont déposés les tombeaux et fragments lapidaires découverts lors des travaux d'urbanisme dans la ville, formant un musée à ciel ouvert.

En 1980, la Ville d'Angers, propriétaire du site, décide de la réhabiliter. L'architecte en chef des Monuments Historiques, Pierre Prunet, propose de mettre en valeur les matériaux locaux (ardoise, tuffeau, schiste ardoisier), en adjoignant, sans les masquer, des matériaux contemporains (bois, béton, verre). L'idée de l'architecte est de restituer le volume intérieur des voûtes tout en baignant l'édifice de la lumière du jour, afin d'y exposer l'exceptionnel ensemble des sculptures de David d'Angers. Verrière et larges baies visent à assurer une lecture subtile des petits bas-reliefs aux volumes forts et contrastés des rondes-bosses.

Salle synodale du palais épiscopal

Le palais épiscopalien d'Angers est adjacent à cathédrale Saint-Maurice, dans le centre-ville d'Angers. Il s'appuie sur un ancien mur d'enceinte datant du IIIe siècle à l'emplacement de la porte angevine. Les soubassements et une des tours du palais réutilisent une partie du mur.

L'édifice est constitué d'une alternance de brique et de pierre et de moellon de schiste avec des parement en tuffeau. Il est disposés en forme de T d'où le nom de Palais du Tau.

La salle synodale abrite un ensemble de chapiteaux sculptés, surmontant des colonnes basses, qui constituent un véritable trésor artistique miraculeusement préservé depuis le XIIe siècle. La plupart de ces chapiteaux furent redécouverts en 1862, lorsqu’ils furent dégagés des boiseries et enduits qui les cachaient depuis le XVIIe siècle !

Les greniers Saint Jean

Les greniers Saint-Jean, lieu de stockage de la nourriture à l'époque de l'hôpital, aujourd'hui lieu d'expositions et de spectacles.

Cloître de l'hopital Saint Jean

Édifice majeur de l'art gothique de l'ouest de la France, l'hôpital Saint Jean est l'un des derniers exemples remarquablement conservé des grands ensembles hospitaliers créés au 12e siècle ; Il compte aujourd'hui parmi les monuments exceptionnels du patrimoine angevin

Le cloître de l’hôpital Saint Jean date, comme la grande salle des malades, des années 1180, seule l'aile sud est du 16e siècle.

Le Grand Théâtre

Situé sur la place du Ralliement, sur les cendres d’un premier édifice (détruit en 1865), le théâtre d’Angers constitue le monument emblématique de la ville haussmannienne.
Le plan traditionnel "en fer à cheval" de la salle de spectacle prend pour modèle " la salle à l’italienne "; mais les balcons largement ouverts ont une disposition bien française, plus adaptée aux mondanités que les loges transalpines.
L’élément majeur est la coupole peinte par Jules-Eugène Lenepveu, artiste angevin qui venait d’achever celle de l’Opéra de Paris.
Le thème des quatre Eléments - l’Air, la Terre, l’Eau et le Feu - est symbolisé par autant de groupes mythologiques, l’apothéose d’Apollon, le triomphe de Bacchus, la toilette de Vénus et l’enlèvement de Proserpine. Ces forces naturelles qui régissent l’existence humaine constituaient une illustration idéale des passions représentées sur une scène de théâtre. L’artiste reprit ici la formule baroque de la perspective "aspirante", composition savante où chaque motif est une prouesse illusionniste.
4 panoramas

Appelez-nous

Envoyez-nous un email ou contactez-nous au 06.62.66.74.75

Vous êtes ici : 360images > Visites virtuelles > Angers

Suivez-nous

Contact